Winshluss

Winshluss a.k.a Vincent Paronnaud trace depuis bientôt vingt ans une trajectoire bien singulière.

Quelque part entre Walt Disney, Tod Browning et Phillipe Vuillemin, il a fantasmé des supermarchés, des parc d’attractions, des musées, des films de zombies, des studios d’animation. Il les a pervertis et magnifiés dans un même élan. Autodidacte et touche à tout, des fanzines palois aux galeries parisiennes, en passant par la cérémonie des Oscars, il traverse les milieux tel un monsieur muscle de fête foraine, tordant les médium sur la place publique, faisant se rejoindre les extrêmes, le joyeux et le cynique, le foutraque et la cohérence, le populaire et l’underground. 


S’il a été publié à L’Association, 6 Pieds Sous Terre, ou même Cornélius, Winshluss est avant tout l’auteur phare des Requins Marteaux, dont il a refaçonné l’image avec ses compères Felder & Cizo, au tournant des années 2000 avec des projets comme la revue Ferraille Illustréle "Supermarché Ferraille", ou Villemolle 81 quelques temps plus tard. En 2007, il co-réalise Persepolis avec Marjane Satrapi. Le film remportera le prix du jury du Festival de Cannes, le César du meilleur premier film et celui de la meilleure adaptation, avant d’être nommé aux Oscars dans la catégorie "Meilleur film d’animation" en 2008.

Actif depuis le début des années 1990, le grand public de la bande dessinée le découvre avec Pinocchio, livre acclamé par le public comme par la critique et traduit dans une dizaine de pays, après avoir reçu le Fauve d’or (prix du meilleur album) lors du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême en 2009. Cinéma, bande dessinée, dessin animé, musique, art contemporain, spectacle vivant, presse... difficile de trouver un domaine dans lequel il ne se soit pas aventuré. Pourtant, si son œuvre est vaste et hétéroclite, elle n’est pas des plus visibles. En bon amoureux de la culture pop et de son détournement, il sévit souvent, à la manière des situationnistes, en meute ou masqué.